Mixité dans le couple – Pourquoi et comment élever un enfant polyglotte?

Parce qu’une culture se transmet d’abord par langue et qu’une langue s’apprend plus facilement quand on est tout petit, certains parents originaires de régions différentes font le choix d’inculquer leurs langues maternelles à leur enfant.

Transmettre une éducation multilingue à son enfant s’avère très avantageux.

D’après des études scientifiques, maîtriser plusieurs langues permettrait à l’enfant de mieux se concentrer et d’intégrer la philosophie culturelle de son pays d’origine. L’enfant s’ouvre au monde et développe ses canaux de réflexion plus aisément.

Comment parvenir à transmettre une éducation polyglotte à son enfant ?

En lui parlant dans votre langue maternelle le plus tôt possible. En lui chantant des comptines, en lui racontant des histoires, des contes dans votre langue, avant de dormir, afin de stimuler la curiosité et l’imaginaire des tout-petits. En lui faisant écouter et visionner des programmes de divertissement dans votre langue (programmes télévisés, dessins animés, films, musique…).

Allant à l’encontre des idées péjoratives répandues sur la culture africaine, Tatu (qui signifie « Papa » en Tshiluba, langue bantoue parlée au Congo Kinshasa) et Maman m’ont, très tôt, inculqué ainsi qu’à ma sœur et mes frères, l’amour de l’Afrique, à travers la musique (inutile de vous dire que je suis une fan inconditionnelle de rumba congolaise), en mettant à notre disposition des ouvrages, des documentaires sur l’Afrique, notamment les maboke :Des films cinématographiques réalisés et diffusés en République démocratique du Congo, en particulier, ceux du Groupe Salongo.

Je n’avais le droit de parler le français qu’en dehors de la maison: à l’intérieur, le lingala était imposé. Je vous en parlerai dans un prochain article.

C’est ainsi que j’ai pris conscience de mon africanité, de cette richesse et que je me suis, par la suite, éveillée. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre là-dessus.

Aujourd’hui, je remercie mes parents pour le travail remarquable qu’ils ont effectué envers et contre tout.

Étant les premiers ambassadeurs de votre culture auprès de votre enfant, en parlant positivement de votre/vos pays d’origine, vous aiderez ainsi votre enfant à maintenir un lien fort avec son pays d’origine, même s’il/elle n’y a pas encore mis les pieds.

Cette démarche est loin d’être facile.

Néanmoins, on ne peut pas s’ouvrir véritablement aux autres, si l’on se ferme à soi! Le monde étant devenu un village, ne pas apprendre nos langues à nos enfants, c’est les restreindre à ne penser que dans la langue des autres, uniquement comme les autres. 

Sa culture, on l’enrichit ou on la soustrait. 

Nous avons malheureusement, longtemps, eu coutume de soustraire nos cultures africaines, alors qu’elles sont immensément riches.

Aimer une culture s’apprend.

C’est à chacune et chacun de nous qu’incombe la responsabilité de capitaliser cette richesse, en transmettant nos langues africaines à nos enfants.

0 commentaires
1 like
Article précédent: L'aîné(e)Article suivant: L'hypersensibilité

Related posts

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?

Hello! Je suis Melissa NTUMBA MUKENDI. Originaire des deux Congo, je suis née en France, en banlieue parisienne. Passionnée de culture, j'aime apprendre et partager avec des personnes aux parcours saisissants. L'Afropolitaine, c'est l'occasion pour moi de rencontrer et d'échanger avec des femmes qui me ressemblent et qui sont toutes aussi captivantes les unes que les autres. J'ai hâte d'échanger avec vous et de vous rencontrer ! Afropolitainement vôtre. Voir Plus

Derniers Articles
Les Catégories
Newsletter