Et si l'on parlait de dysmorphophobie…

Avant mes 20 ans, j’aspirais à être au top de ma forme. 

Mais ce jour-là, je me suis rendue compte que je me situais aux antipodes de cela. 

J’étais toujours dysmorphophobe, un terme issu du mot « dysmorphophobie », à la sonorité « un peu barbare », qui désigne un trouble de l’image que l’on a de soi. 

On est convaincu d’être laid(e), un peu comme face à un miroir déformant. 

Ce trouble touche un grand nombre de femmes et d’hommes également, même si l’on n’en parle beaucoup moins. 

Je n’aimais pas mon corps. 

Cette longue marche à ma propre rencontre s’est faite graduellement, tout doucement, à mon rythme. 

J’ai commencé petit à petit à me regarder dans le miroir, chose que je ne faisais pas depuis des années…La blogosphère noire m’a appris à prendre de soin de moi. 

Eh oui! Ce n’est pas parce que l’on naît femme que c’est inné de prendre soin de soi. Cela s’apprend…comme tout. 

Faire des shootings avec des photographes bienveillantes m’a permis de changer positivement la perception que j’avais de moi. 

A ce sujet, je t’invite à écouter le podcast que j’ai enregistré avec Clémence MOUELLE MOUKOURI, Fondatrice du club féminin Find Yourself: Lien du podcast en bio 😉. 

A présent, je me sens belle. Je me suis enfin réconciliée avec mon corps et je l’aime tel qu’il est. 

Plutôt que de te comparer aux autres femmes, inspire-toi! 

Si tu n’aimes pas quelque chose dans ton corps, amorce les efforts nécessaires pour être celle que tu aspires devenir. 

Parle-en à tes proches (n’hésite pas à consulter si tu en éprouves le besoin). Fais du sport: ton corps et ton esprit, étant liés, si ton corps va bien, il impactera positivement ton esprit.

Commence le process! 

Ce ne sera pas facile. Avance, pas à pas, à ta cadence. Tu ne fais pas la course avec Bolt.

Le plus important, c’est que tu réussisses à porter un regard bienveillant sur toi-même, sur ton corps, à t’aimer, te chérir telle que tu es.

0 commentaires
1 like
Article suivant: Non Madame, mon nom n'est pas compliqué. Si vous arrivez à prononcer Schwarzenegger alors vous pouvez prononcer le mien!

Related posts

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui suis-je ?

Hello! Je suis Melissa NTUMBA MUKENDI. Originaire des deux Congo, je suis née en France, en banlieue parisienne. Passionnée de culture, j'aime apprendre et partager avec des personnes aux parcours saisissants. L'Afropolitaine, c'est l'occasion pour moi de rencontrer et d'échanger avec des femmes qui me ressemblent et qui sont toutes aussi captivantes les unes que les autres. J'ai hâte d'échanger avec vous et de vous rencontrer ! Afropolitainement vôtre. Voir Plus

Derniers Articles
Les Catégories
Newsletter